15. décembre 2017

13. CE Tir 2015 – Pilsen

 [easy-social-share]

galerie de photos

 


Thomas Mösching remport la médaille d‘or dans la discipline 3 positions

 

Le CE Tir se déroulera du 2-9 août 2015 à Pilsen/CZE. La Suisse sera présenté par Thomas Mösching (fusil 10m, 50m, 3 dispsitions). L’entraîneur de Thomas, Beat Grossen et le directeur de la SGSV-FSSS, Roman Pechous y participeront également.

Samedi, le 8 août 2015

Qualification
La qualification était composée de 3 x 40 coups dans l’ordre au genou, couché et au debout. Comme toujours, les huit premiers obtiennent la finale. Thomas a pris un mauvais départ, et obtenait à genoux avec 374 points la 4ème place. A la discipline couchée il recevait  393 forts points et avançait à la 2ème place. Mais la finale n’était pas encore assurée. Debout est la discipline la plus difficile et l’avance de 19 points en 40 coups est vite perdue. Avec 375 points et un total de 1143 il gagnait clairement la qualification! Cela pourrait être un bon présage, car il avait obtenu dans la discipline 50 m couché également la qualification et ensuite – remporté de l’or !

1. Mösching Thomas / SUI – 1142
2. Schweinsberg Ingo / GER – 1131
3. Pustovoytenko Roman / RUS – 1126
4. Bartosek Marek / CZE – 1125
5. Kostyk Oleksandr / UKR – 1124
6. Müller Colin / GER – 1122
7. Kozlov Artem / RUS – 1115
8. Baron Marco / GER – 1113

 

Finale
La finale se compose de 3 x 5 coups à genoux, puis 3 x 5 coups couché  et 2 x 5 coups au debout.  Les deux derniers de ce programme sont éliminés. Puis, après chaque tir debout le dernier athlète est éliminé. Puisque les points sont additionnés, il est important de bien départer. Thomas faisait face à cette exigence et était après la discipline à genoux déjà sur la 1ère place avec 0,8 points d’avance sur l’argent (Müller) et 4,2 points sur le bronze (Kostyk). Après le concours couché le podium semblait toujours exactement le même. Thomas avait maintenant 2.8 resp. 6.7 points d’avance et après la discipline de tir au debout 5.4 et 6.5 points. En fait, rien ne devrait échouer ….. et en effet, Thomas remportait supérieurement la médaille d’or! Il remportait donc sa 2ème médaille d’or et est le roi des tireurs de ce CE. Félicitations!

 

1. Mösching Thomas / SUI
2. Kostyk Oleksandr / UKR
3. Müller Colin / GER
4. Bartosek Marek / CZE
5. Schweinsberg ingo / GER
6. Pustovoytenko Roman / RUS
7. Kolzov Artem / RUS
8. Baron Marco / GER

Tout juste à 14h30h a commencé la cérémonie de clôture, qui a eu lieu à cause de la grande chaleur (34 degrés) dans la salle finale. En apportant le drapeau EDSO le 13eCE tir a était terminé. Dans la soirée, la visite de la brasserie de Pilsen était sur le programme, suivi par la cérémonie de clôture. Le dimanche nous sommes retournés en Suisse.

Thomas Mösching a prouvé pendant ce CE encore une fois, qu’il doit être compté aux favoris dans toutes ses disciplines. Et cela bien que quasi-tous ses adversaires finaux étaient beaucoup plus jeunes que lui et les athlètes de la  Russie et de l’Ukraine sont des tireurs professionnels. Thomas travaille à 100% et a une famille. On peut pour ces raisons estimer hautement ses performances!

Une pointe d’amertume de ce CE est le fait que seuls 12 pays ont pris part et dans les disciplines de Thomas et seulement 5 ou 6 nations participaient à la finale. Les plus grandes délégations de la Russie, l’Ukraine et l’Allemagne dominent les compétitions. En outre il y a des délégations individuelles comme la Suisse avec les hommes et la Hongrie avec les dames, qui sont même des top- athlètes. Pour le sport de tir des sourds on peut espérer, qu’à l’avenir plus de tireurs des nations participaient  au championnat d’Europe.

 

Jeudi, le 5 août 2015

Qualification

La finale commençait déjà à 07.45h par la préparation. A 08.15h on commençait avec 6 x 10 coups. 16 athlètes luttaient pour l’entrée dans la finale des meilleurs 8. Thomas se trouvait après les premières deux séries sur le 5e rang mais pouvait avancer dans la 3ème série  avec  les très forts 103.6 à la 3ème place. A la fin, ça suffisait même pour le 2e rang  et la claire qualification finale.

1. Valovanis Sergii / l’UKR 612.4
2. Mösching Thomas / le SUI 611.1
3. Kostyk Oleksandr / l’UKR 609.7
4. Bartosek Marek / le CZE 609.1
5. Pustovoytenko le roman / le RUS 608.9
6. Almazov Artem / le RUS 606.3
7. Kostic Filip / le SRB 606.2
8. Herrmany Sebastian / le GER 603.0

 

Finale

Thomas partait mal dans la finale. Avec trois 9, il se trouvait après la première série sur la 6ème place. Pendant la prochaine série, il pouvait s’améliorer et obtenait la 4ème place. Dès la troisième série, le dernier athlète était toujours éliminé du concours et comme premier,  cela attrapait le gagnant de médailles de bronze, le Russe Almazov. Il était éliminé de la compétition 50 m. Thomas se trouvait dès la 4ème série sur le 5e rang et ne pouvait plus s’améliorer. Après ses 14 coups finaux, il avait une moyenne de 9.8 points. Dans la qualification, il obtenait une moyenne de 10.2 et aurait gagné avec cela de l’argent. Mais c’est le sport. Nous avons déjà vu après la qualification que beaucoup de tireurs se trouvaient très proches les uns des autres et que tout était possible dans la finale. Cette certitude fait encore briller plus beau sa médaille d’or du concours 50 m. Avec cette 5ème place, Thomas remportait un autre diplôme.

1. Kostyk Oleksandr / UKR
2. Pustovoytenko Roman / RUS
3. Valovanis Sergii / UKR
4. Kostic Filip / SRB
5. Mösching Thomas / SUI

 

Mardi, le 4 Août 2015

Le programme pour la première compétition d’aujourd’hui : Petit déjeuner 06.30h, le départ 07.15h, la préparation 08.15h, essai de tir 08.30h, commencement de la qualification 08.45h.

 

Qualification
Thomas commençait bien avec l’essai de tir.  Les premiers 6 coups étaient tous entre 10.2-10.6 points. Et il pouvait confirmer cette performance aussi dans la qualification. Dans les premières trois séries, il obtenait toujours plus de 103 points (moyenne 10.3). Bien qu’il perdait après un peu, il suffisait pour la 1ère place dans la qualification avec 616 points. Là-derrière se trouvait avec Ingo Schweinsberg / GER un cofavori.

 

Finale captivant
Dans la finale, les tireurs tirent d’abord 8 coups, alors le dernier placé est éliminé. Ensuite, après 2 autres coups, le dernier tireur est éliminé etc. Jusqu’à la fin il n’y a que deux qui combattent pour la médaille d’or et d’argente.Dans la finale étaient à côté de Thomas encore 3 Ukrainiens, 2 Allemands et un Tchèque et Russe. Les coups d’essai se passaient bien pour Thomas. Quand il s’agissait donc de la
saucisse, il tirait deux 9 et se trouvait après trois coups sur la 3ème place. Après six coups, il arrivait même sur le 4e rang.  Mais avec 10.7, le Suisse arrivait de nouveau dans les rangs de médailles. D’abord l’Ukrainien Petrenko était éliminé, après cela l’Allemand Schweinsberg. Dès la 4ème série, Thomas se tenait toujours sur une place de médailles. Les derniers trois athlètes étaient Thomas, 0.2 points devant le Tchèque Bartosek et 1.4 points devant le Russe Almazov. Le Russe était éliminé et avant les derniers deux coups du concours,  Thomas avait une avance de 0.7 points sur Bartosek. Thomas tirait 9.7! C’était un résultat baisse pour lui et la grande possibilité pour Bartosek de regagner du terrain ou même dépasser Thomas. Mais le Tchèque tirait également 9.7 et ainsi, l’avance restait constante et les chances d’obtenir de l’or étaient grandes. Pour le dernier coup Thomas recevait 10.1, Bartosek aurait dû avoir un résultat d’ au moins 10.8 pour une égalité. Il tirait 10.1 et ainsi, Thomas était le champion d’Europe! L’entraîneur Beat et le directeur de la SGSV-FSSS Roman Pechous s’embrassaient et Thomas laissait se fêter par les gens. Cordiale félicitation!

La performance de Thomas ne peut pas être estimé assez haut. Il avait gagné la qualification et maintenant également encore la finale, où tous les huit athlètes commencent de nouveau à zéro. Maintenant, il a gagné 4 fois de suite ( !) le titre du CE 50m couché. En 2003 en France, en 2007 à Genève, en 2011 à Munich et maintenant en 2014 à Pilsen. Chapeau!

Après la remise des prix, la compétition est terminée pour Thomas, mais pas ses obligations comme athlète…… Contrôle de dopage! Thomas est un sportif très expérimenté et il savait exactement ce qui est à venir. Environ 20 minutes après, cette tâche était aussi maîtrisée et Thomas pouvait se réjouir avec pleine fierté de son titre du CE.

Interview avec Beat Grossen

Tu es l’entraîneur de Thomas Mösching pendant les championnats d’Europe de tir. Commet ça s’est-il passé? 

Beat Grossen : Je connais Thomas Mösching depuis ma scolarité, nous avons grandi à Spiez. Comme chef de match G50m / G10m du « Berner Oberland » et comme entraîneur / coach du cadre cantonal de Berne G50m / G10m, j’ai travaillé pendant beaucoup d’années avec Thomas dans le sport de tir. En outre, nous avons obtenu ensemble beaucoup de succès comme tireurs dans un fort groupe de fusil standard, 300m-distance

Pendant les dernières années Thomas s’est concentré augmentement sur la vie de famille active, ainsi moins de temps et concentration restait pour le sport de tir et l’entraînement intensif. Thomas m’a demandé si je pourrais le soutenir avec mon expérience comme entraîneur pendant les championnats d’Europe en 2015 pour obtenir  l’optimum et pouvoir rattacher aux dernièrs succès. Je le fais volontiers pour mon bon camarade de tir.

Comment communiques-tu avec Thomas?

Beat Grossen : Par la connaissance de plusieurs années je comprends Thomas très bien, nous pouvons communiquer oralement et aussi par écrit. Je me suis toujours efforcé de communiquer activement avec Thomas (bien que je ne maîtrise malheureusement pas le langage gestuel), et je me chargeais aussi de la communication écrite pour lui (les lettres officielles comme organisateur des manifestations). Je communique avec Thomas pendant la compétition avec les signes convenus et me positionne pour avoir le contact de regard.

Comment perçois-tu les championnats d’Europe? Quelles sont les différences par rapport à un concours entendant? 

Beat Grossen : Je constate que l’organisation et la réalisation d’un concours des sourds est plus compliquée. Beaucoup plus de conversations doivent avoir lieu entre des personnes individuelles. Pour cette raison il y a le risque que non tous ont le même savoir d’information et des informations ne peuvent pas toujours être clairement transportées. Cependant je peux constater une énorme franchise et une grande compréhension mutuelle, de laquelle je peux beaucoup profiter. On m’informe partiellement même avec les signes à la main internationaux modifiés qui permet une communication « pleine de fantaisie » commune.

Est-ce que tu fais encore le sport de tir ?

Beat Grossen : Malheureusement je n’ai plus beaucoup de temps pour tirer activement. Plus tôt je me suis beaucoup entraîné et participais à beaucoup de compétitions dans toutes les disciplines de fusil et des distances, aujourd’hui je tire encore « pour loisirs » sur 50 m et 300 m de distances, mais seulement dans la discipline couchée. Par l’entraînement manquant, j’ai aussi moins de force dans le « bras de prothèses » gauche ( perte par l’accident d’explosion avant longtemps) et je peux tenir le fusil dans la position seulement sous des douleurs. Pour cette raison, j’aime mieux m’engager en tant qu’organisateur et entraîneur, j’ai aussi un engagement comme juge de concours (jury) qualifié aux concours plus hauts (par exemple, Shooting Masters et championnats suisses).

Quels sont des objectifs pour Thomas à ce championnat d’Europe ?

Beat Grossen : J’aimerais volontiers lutter avec Thomas pour des médailles dans toutes les 3 disciplines qu’il participe. Par un bon coaching, il sera possible d’employer de manière optimale la routine / expériences de Thomas et d’en exploiter pleinement son potential .

Nous voulons obtenir certainement dans chaque discipline la qualification des premiers 8 tireurs pour la finale. Puisque les passages des finaux commencent chaque fois de nouveau à « des points zéros », la forme de jour personnelle et capacité de charge / nerfs pendant le court temps final et intensif en décidera (10 m debout et 50 m couché à 20 coups à la finale, 50m compétition trois dispositions 45 séries-coups à la finale). Avec cela, la victoire et défaite se trouvent proche l’un de l’autre. Je veux embaucher Thomas bien avec confiance en soi sur les finales avec la confiance en soi et être à sa côté avec des tuyaux  pour avoir du succès.

Les résultats d’entraînement du premier jour d’entraînement (complètement environ 240 coups dans toutes les 3 disciplines)  étaient bons, le reste de la semaine montrera si nous pouvons renter à la maison avec des médailles.

 

Dimanche, le 2 Août 2015

Le voyage de la délégation suisse s’est passé sans problème. Thomas Mösching (athlète) et Beat Grossen (entraîneur) sont arrivés en voiture le samedi soir. Roman Pechous (chef de délégation) est arrivé par le train le dimanche soir. Pas toutes les nations participaient à la réunion technique le dimanche soir. Certains pays sont arrivés tard le soir ou même seulement le lundi matin. La réunion se déroulait sans problème. On tirera selon les règlements internationaux de « l’ISSF ». Une note intéressante:Le tout premier CE tir des sourds se déroulait à ….. Pilsen il y a 48 ans. Même un arbitre, qui participait déjà en 1967,  sera présent à cette organisation.
Le lundi, Thomas Mösching commence avec le premier entraînement (3 positions 9.00h – 13.00h). Le mardi, la première compétition se déroulera (50m) avec le commencement à 8.45h. Thomas va au départ comme tenant du titre. Il a obtenu 3 médailles d’or en 2011 à Munich.

Le lundi, 3 août 2015

Réveil à 6.15h, déjeuner à 07.00h, départ au stand de tir à 7.50h, changer les vêtements, préparer les armes…. à 09.00h, le commencement.Thomas est le seul tireur à l’entraînement et reste pour le moment seul. Peu à peu les autres tireurs arrivent à l’entraînement.Selon la fixation d’objectifs de l’entraîneur Beat Grossen, Thomas sait bien, que l’entraînement servira à la simulation de la compétition de demain. Entière concentration est demandée. A la discipline en genou et couchée, il répond à toutes les attentes.Seulement à la discipline au debout, il perd la concentration e tombe un peu. Néanmoins, il réalise un bon résultat avec 579 points.L’entraînement est terminé à 14.15h. Nous allons manger le lunch en ville.

Tout juste à 16,30h, la cérémonie d’ouverture se déroule en plein soleil. Il y a 32°. La petite délégation suisse est une des 12 nations participantes. La Russie, l’Ukraine et l’Allemagne ont le plus grand nombre des athlètes. Le membre du comité d’EDSO, Alexander Romantsov, ouvre officiellement le 13e Championnat d’Europe de tir.

 

Resultate:
10m AirRifle Men Qualification
10m AirRifle Men Final
50m 3Positions Men Qualification
50m 3Positions Men Final

dimanche, 2. août 2015 — dimanche, 9. août 2015
00:00 — 00:00

Pilsen

EM / CE (EDSO)

iCal Event

SWITCH THE LANGUAGE
×